BLACKTHERAPIEChristelle Kedi

Présentation :

“Une seule solution: s’inventer une identité hybride: africanité subie (l’Afrique est rarement valorisée dans ces romans-là ou alors sous couvert de clichés coloniaux) et occidentalisation achevée! Je reviendrai plus tard sur la blackgeoisie parisienne afin de compléter cette analyse. Examinons pour le moment, l’impact et les conditions juridiques d’appartenance à la naon française, si chère à ses ‘afropéens’ autoproclamés.”

Biographie de l’auteure :

Christelle KEDI est auteure d’essais sur l’esthétique africaine. Consultante en direction artistique dans les secteurs de la beauté et de la mode afrodescendante, elle fut formée au Royaume-Uni en école de maquillage et université artistique. Elle enseigne aujourd’hui l’histoire de l’esthétique africaine. Elle est également entrepreneure depuis 2007: conseil en creation d’entreprises pour le marché africain et afrodescendant de la beauté et de la mode; initiatrice d’événements sur la beauté, le bien-être mentale et physique par le choix d’une alimentation spécifique et un  épanouissement sexuel et hormonal. Pourvue d’une expérience professionnelle et de vie découlant de ses quatorze années outre-Manche, Christelle propose ici son premier essai sur la société afro-parisienne dont les aléas informent ses recherches en matière de contextualisation de l’ historique du beau Africain.

Prix : 8€

https://www.anibwe.com/produit/christelle-kedi-blacktherapie/

———————-

La mentalité primitive” Faux pas philosophique ou imposture ?
(Pour en finir avec Lucien Lévy-Bruhl)
– MARCEL AMONDJI

Présentation :

La notion de « mentalité prélogique » sur laquelle Lucien Lévy Bruhl a bâti son anthropologie doit-elle être considérée comme une simple hypothèse erronée dont la fausseté aurait échappé à sa brillante intelligence trente années durant, ou bien comme une authentique mystification philosophique et scientifique ? Quelque réponse qu’on veuille faire à cette question, une chose du moins est tout à fait certaine : seule l’emprise du préjugé de race alors quasi-général et, pour ainsi dire, normal, même en France, était capable d’aveugler à ce point un intellectuel de la stature de ce philosophe, ou de l’entraîner malgré lui sur une pente où il ne risquait pas moins que son honneur de savant universitaire. Il ne peut y avoir de doute non plus sur le fait que, erreur de bonne foi ou imposture, l’œuvre construite sur cette base a exercé une énorme influence sur l’anthropologie française encore dans l’enfance en ce tout début du XXe siècle, et l’a marquée pour une longue période d’une empreinte profonde quasi indélébile.   

Biographie de l’auteur:

Natif d’Anono, entre Abidjan et Bingerville, Marcel Amondji est l’auteur de plusieurs essais, notamment sur l’histoire politique de son pays et d’un roman, Sidjè ou la marche des femmes sur la prison de Grand-Bassam. Marcel Amondji, de son vrai nom Marcel Anoma est un écrivain de Côte d’Ivoire. Né en 1934 à Anono, Marcel Amondji un pseudonyme a passé toute son enfance à Bingerville. L’un des premiers boursiers ivoiriens envoyés en France en 1946 — les fameux « chevaliers de l’Aventure » , il y a fait toutes ses études secondaires et supérieures. M. Amondji vit à l’étranger depuis 1961.

Prix: 8 €

https://www.anibwe.com/produit/marcel-amondji-la-mentalite-primitive/

———————————————-

L’Éclair et la Nuit Noces insulaire Jean-Louis Rose

🔍

Présentation :

Écrire qu’est-ce ? Une manière de retenir le temps, d’y fixer des espérances pour porter à nu des silences pleins de mystères. Pourtant, dans ce pays fiévreux où les rires d’enfants se perdent en chemin… le poète voudrait « désécrire le monde » pourtouré de mersfrontières qui broient les êtres en errance. Il se veut « veilleur des silences », protecteur de l’être aimé, des « citadelles qui disparaissent ». A l’évidence, L’éclair et la nuit est une recherche de lumière pour sortir du manteau noir de la nuit. Parler pour susciter « Le rire du labeur des nuits écarlates » ?
Naissuf Djailani

Biographie de l’auteur :

Jean-Louis Rose est agrégé de Lettres modernes. Natif de Bretagne, il enseigne la langue et la littérature françaises à l’Université de Mayotte. Installé sur l’île de Mayotte depuis plus de 20 ans, il a séjourné en Martinique et à La Réunion. Il publie ici un premier recueil de poésies célébrant ses noces insulaires.

Prix : 6 €

https://www.anibwe.com/produit/jean-louis-rose-leclair-et-la-nuit-noces-insulaire/

——————

“OISEAUX SAVANTS ET INDIGÈNES APHASIQUES” De l’africanisme en France comme une variété du négationnisme – Marcel Amondji

Présentation :

Qui ne connaît le mot fameux d’André Gide : « Moins le Blanc est intelligent, plus le Noir lui paraît bête » ? Mais, pour être tout à fait conforme à la réalité qu’il soupçonnait sans vraiment la saisir, Gide aurait dû dire : « Quelque intel ligent que soit le Français appartenant en conscience à la catégorie des « adultes blancs civilisés » (…), il ne sait dire que des bêtises lorsqu’il parle de l’Afrique ou des Africains ». Et il aurait pu illustrer cet aphorisme par ces deux observations notées le même jour dans son propre Journal :

« Par extraordinaire, et pour la première fois dans ce pays, j’entends un vrai chant d’oiseau. Les nombreux oiseaux que l’on rencontre ici n’ont que

des sifflements, roucoulement, cris, garrulement, mais toujours très courts et stéréotypés, analogues à ceux du ramier, du coucou. Je songe aux merles, aux grives, aux rouges-gorges de Normandie ! C’est à se de mander si l’évolution de l’homme, si sa culture n’a pas entraîné la faune à sa suite, et si l’art du chant ne s’est pas développé chez les oiseaux de nos pays par une sorte de contagion (…) ; ce qui ne me paraît pas im possible.

Sans doute nombre de ces indigènes ne parlent-ils que fort mal leur propre langue. Je veux dire : ne tirent qu’un parti très restreint des possibilités de celles-ci, tant du point de vue lexique que des très souples formes syntaxiques; n’emploient, pour un usage tout pratique, qu’un très petit nombre de mots et laissent à peu près non conjugués les verbes (pourtant très flexueux, me dit-on) dont ils usent. »

Surestimation de l’homme occidental jusque dans son environ-nement naturel, sous-estimation systématique de l’homme africain au point de le nier purement et simplement en tant qu’être pensant et doué de parole, tout ce qu’on a vu dans le journal d’André Gide, on le retrouve à l’identique dans maints ouvrages contemporains traitant de l’Afrique et des Africains…

Biographie de l’auteur:

Natif d’Anono, entre Abidjan et Bingerville, Marcel Amondji est l’auteur de plusieurs essais, notamment sur l’histoire politique de son pays et d’un roman, Sidjè ou la marche des femmes sur la prison de Grand-Bassam. Marcel Amondji, de son vrai nom Marcel Anoma est un écrivain de Côte d’Ivoire. Né en 1934 à Anono, Marcel Amondji un pseudonyme a passé toute son enfance à Bingerville. L’un des premiers boursiers ivoiriens envoyés en France en 1946 — les fameux « chevaliers de l’Aventure » , il y a fait toutes ses études secondaires et supérieures. M. Amondji vit à l’étranger depuis 1961.

Prix : 8 €

https://www.anibwe.com/produit/marcel-amondji-2/

———————

Sankofa l’Afrique Ancestrale, d’un Point de Vue Panafricaniste – KLAH POPO 

🔍

Présentation:

“Si tu ne sais pas d’où tu viens, comment peux-tu comprendre ce que tu est et envisager correctement ton avenir?”

La connaissance de notre histoire renforce notre estime de soi, notre confiance en soi; elle consolide notre capacité d’initiatives individuelles ou collectives. Le panafricanisme est un cadre de connaissance et de réflexion sur l’histoire des Africains du continent-Mère et de la Diaspora conçu par les Panafricains pour les Panafricains.

Comme le panafricanisme ne fait pas partie du cursus scolaire ni en Europe, ni encore moins en Afrique, il revient aux acteurs panafricanistes de promouvoir ce courant de pensée auprès d’un public curieux de soi, heureusement de plus en plus nombreux. 

Aussi le présent ouvrage vise-t-il à exposer clairement et succinctement les principales problématiques socio-historiques et politiques formulées à travers la séculaire littérature panafricaniste.

Biographie de l’auteur :

KLAH Popo est né à Abidjan. il est diplômé de l’Institut des techniques de prévision économique et sociale- ITPES/CNAM Paris. Fondateur d’un cabinet de Consultant en initiatives économiques et solidaires, KLAH Popo est un conférencier spécialiste du panafricanisme.  

Prix : 18 €

https://www.anibwe.com/produit/klah-popo-sankofa-lafrique-ancestrale-dun-point-de-vue-panafricaniste/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *