SIM NSONKON Rémy

25.00

LES LANGUES SACRÉES DES GRANDS PRÊTRES ET ASTRONOMES DE L’ÉGYPTE KAMET

Le mystère sur la langue sacrée des grands prêtres et Astronomes de l’Egypte Pharaonique demeure problématique dans l’Egyptologie. Ce clergé a volontairement dissimulé les secrets des hiéroglyphes qu’ils enseignaient uniquement à leurs enfants: cette hypothèse apparaît dans les écrits de Diodore de Sicile (Livre I, II, LXXXI) qui les a cotoyé.

La grande contribution de l’auteur est d’avoir levé le mystère sur ce clergé et astronomes par des analyses scientifiques.

Ainsi, il démontre la parenté entre les Chasseurs du Sahara préhistorique (10000 avant notre ère) qui arboraient la peau de panthère, aux }b&wqq%aF Sbai « maîtres initiateurs » des Textes de Pyramides (entre 2780-1260 avant notre ère) Egyptiens, au mythique Lugalbanda (Log-Mbang des Bisoo, Log-Baba des Basaa) de Sumer (2700 ans avant notre ère), aux témoignages des auteurs grecs sur l’Egyptien Pan (Compagnon d’Osiris ayant existé vers – 14.000 ans avant notre ère), à Abraham de Moise (1500 ans avant notre ère), à Brahama de l’Inde, à Mban de l’empire des « hommes-panthères » Ngé-Simba (Agy Simba des Romains) et de Ngok-Lituba, à Andoumboulou des Dogons. Tous ces personnages cités sont éleveurs de petits ruminants et maîtres initiateurs au savoir.

Les deux notions ontologiques (le Ka et le Ba) des Peuls, d’origine égyptienne d’après Cheikh Anta Diop, et leur nom Sow sont exactement les trois castes (Bakoko, Mban et Bisoo) de grands prêtres et astronomes des Elog Mpoo du Cameroun. Et Mpoo proviendrait de Pouanit dans l’Ethiopie ancienne.

L’auteur indique que l’Egypte ancienne a eu trois langues sacrées: celle des

}b&wqq%aF Sbai (Initiation), des Kaoukaou (Funéraire) et de Séchât (Sciences) qui constituent respectivement les trois langues liturgiques (mban, bakoko, bisoo) des Elog Mpoo.

Sim Nsonkon Rémy est Camerounais, il a fait des études d’égyptologie à City University of London.

Diplômé en Management de la Sécurité des Réseaux Informatiques,

Il est fondateur du site www.Ngok-Lituba.com.

Catégories : , , ,

Description

LES LANGUES SACRÉES DES GRANDS PRÊTRES ET ASTRONOMES DE L’ÉGYPTE KAMET

 

Le mystère sur la langue sacrée des grands prêtres et Astronomes de l’Egypte Pharaonique demeure problématique dans l’Egyptologie. Ce clergé a volontairement dissimulé les secrets des hiéroglyphes qu’ils enseignaient uniquement à leurs enfants: cette hypothèse apparaît dans les écrits de Diodore de Sicile (Livre I, II, LXXXI) qui les a cotoyé.

La grande contribution de l’auteur est d’avoir levé le mystère sur ce clergé et astronomes par des analyses scientifiques.

Ainsi, il démontre la parenté entre les Chasseurs du Sahara préhistorique (10000 avant notre ère) qui arboraient la peau de panthère, aux }b&wqq%aF Sbai « maîtres initiateurs » des Textes de Pyramides (entre 2780-1260 avant notre ère) Egyptiens, au mythique Lugalbanda (Log-Mbang des Bisoo, Log-Baba des Basaa) de Sumer (2700 ans avant notre ère), aux témoignages des auteurs grecs sur l’Egyptien Pan (Compagnon d’Osiris ayant existé vers – 14.000 ans avant notre ère), à Abraham de Moise (1500 ans avant notre ère), à Brahama de l’Inde, à Mban de l’empire des « hommes-panthères » Ngé-Simba (Agy Simba des Romains) et de Ngok-Lituba, à Andoumboulou des Dogons. Tous ces personnages cités sont éleveurs de petits ruminants et maîtres initiateurs au savoir.

Les deux notions ontologiques (le Ka et le Ba) des Peuls, d’origine égyptienne d’après Cheikh Anta Diop, et leur nom Sow sont exactement les trois castes (Bakoko, Mban et Bisoo) de grands prêtres et astronomes des Elog Mpoo du Cameroun. Et Mpoo proviendrait de Pouanit dans l’Ethiopie ancienne.

L’auteur indique que l’Egypte ancienne a eu trois langues sacrées: celle des

}b&wqq%aF Sbai (Initiation), des Kaoukaou (Funéraire) et de Séchât (Sciences) qui constituent respectivement les trois langues liturgiques (mban, bakoko, bisoo) des Elog Mpoo.

Sim Nsonkon Rémy est Camerounais, il a fait des études d’égyptologie à City University of London.

Diplômé en Management de la Sécurité des Réseaux Informatiques,

Il est fondateur du site www.Ngok-Lituba.com.

  • Broché
  • Editeur : Anibwe (1 février 2018)
  • ISBN-10: 2916121870
  • ISBN-13: 978-2916121871
  • Dimensions du produit: 1,5 x 15 x 21 cm

Informations complémentaires

Poids 250 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “SIM NSONKON Rémy”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *