CHRONIQUES DU CONFINEMENT

EPISODE 8 « LE PORTEUR ET L’EPEE » Les Lunes Noires étaient hautes dans le Ciel d’ombres. Leur éclat jaune se diluait dans la nuit en laissant des traînées scintillantes. Quelques étoiles clignaient des sourires cosmiques sur une haleine douce de saison sèche. Des brumes faisaient suer l’air. Le Porteur huma l’orage à venir. Il allait devoir…

CHRONIQUES DU CONFINEMENT

EPISODE 7 « Féminisme un peu trop noir pour être honnête » La conscience ne doit pas dormir. Elle hiberne parfois, toujours confinée comme si nature était d’être sclérosée. La conscience dort, et, trop souvent, se dissipe. *** Les définitions du féminisme sont nombreuses, comme les types de féminismes. De façon générale, le féminisme désigne un…

CHRONIQUES DU CONFINEMENT

EPISODE 5 « NOIR EST NOTRE METIER PREFERE » INTRODUCTION « Ainsi donc, de la même façon que l’apologie du métissage biologique cache, sans grand succès, un projet de blanchissement des Africains, la « civilisation de l’universel » … n’est qu’une désignation euphémistique de l’hégémonie culturelle occidentale (arabe et asiatique). Par ailleurs, ce que nous croyons être notre participation volontaire,…

CHRONIQUES DU CONFINEMENT

EPISODE 4 Sombre sur sombre. L’immense ellipse glisse lentement dans l’obscurité. Aucun bruit. Aucune lumière. Aucune odeur. Juste une masse. Visiblement matérielle. Flottant dans la nuit. Feuille tractée par le vent. Puis elle s’arrête subitement. Sans soubresaut. Sans heurt. Presque délicatement. En tout cas, pas comme une machine volante normale devrait suspendre son mouvement céleste.…

CHRONIQUES DE CONFINEMENT

EPISODE 1 La conscience ne doit pas dormir pendant la période d’urgence sanitaire. Les activités sont réduites ou dématérialisées et quasiment plus personne ne se trouve dans les rues. Hier, le voile était interdit ; aujourd’hui, tout le monde sort masqué. La vie a parfois de ces facéties… Mais trêve de mauvais esprit : la situation exige…

CHRONIQUES DU CONFINEMENT

EPISODE 2 « CELLE QUI RICANAIT » 1/ Dans une autre vie, Gerrit De Vries avait été un militaire d’élite. Son excellente condition physique et sa carrure actuelles en témoignaient. Quelque chose d’autre émanait de lui : une aura maléfique qui mettait immanquablement mal à l’aise ses interlocuteurs. D’intenses yeux bleus marquaient un visage couperosé piqueté de…

Rentrée littéraire 2019 : Découvrez nos nouveautés

BLACKTHERAPIE – Christelle Kedi Présentation : “Une seule solution: s’inventer une identité hybride: africanité subie (l’Afrique est rarement valorisée dans ces romans-là ou alors sous couvert de clichés coloniaux) et occidentalisation achevée! Je reviendrai plus tard sur la blackgeoisie parisienne afin de compléter cette analyse. Examinons pour le moment, l’impact et les conditions juridiques d’appartenance…