Buata B. Malela

16.00

Aimé CESAIRE Et La relecture de la colonialité du pouvoir

Description

Préface de Jean Bessière

Buata Malela propose une mise en situation des écrivains antillais et africains qui ont dominé la scène littéraire francophone depuis la seconde guerre mondiale et une relecture de leurs œuvres. Il ne propose ni biographies, ni monographies des uns et des autres, ni des lectures directes de leur abondante production romanesque, poétique, dramatique. […] Son propos relève d’une sociologie de la littérature, entendue de manière spécifique : écrivains et œuvres se comprennent selon leurs positions comparées au regard des faits du pouvoir

colonial et de l’aliénation, et selon les rapports d’accord, de désaccord, manifeste ou implicites, qu’ils entretiennent entre eux et à travers leurs

idéologies et leurs œuvres.


Buata B. Malela est maître de conférences en littératures francophones à l’Université de Mayotte et chercheur associé à l’Université Libre de Bruxelles. Il est spécialiste de littérature francophone, de la théorie de la littérature et des cultures transmédiatiques (musique populaire et littérature).

Il a publié plusieurs ouvrages qui couvrent ces axes de recherche : Les Écrivains afro-antillais à Paris (1920-1960) : Stratégies et postures identitaires (2008) ; Michael Jackson. Le visage, la musique et la danse (rééd. 2013). Et co-dirigé un collectif avec Linda Rasoamanana & Rémi Tchokothe intitulé Les Littératures francophones de l’archipel des Comores (2017); avec Simona Jisa & Sergiu Miscoiu, Littérature et politique en Afrique : approche transdisciplinaire (2018); avec Alexander Dickow (dir.),Albert Camus, Aimé Césaire (2018) ; avec Andrzej Rabsztyn et Linda Rasoamanana, Les représentations sociales des îles dans les discours littéraires francophones (2018)

Parution : 20/2019
ISBN : 9782916121192
Format (cm) : 11 x 19
Pages : 320

Informations complémentaires

Poids300 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Buata B. Malela”

Vous aimerez peut-être aussi…